L’alopécie ou la chute de cheveux

Chute de cheveux, alopecie

La chute de cheveux, appelée aussi alopécie est un problème complexe qu’il est souvent difficile d’expliquer ou de comprendre. Les causes de la chute des cheveux peuvent être tellement variées que la soigner nécessite souvent un diagnostic et un traitement individuels et personnalisés.

Pour vous aider, Adaze vous explique différents types de chutes de cheveux existants et vous donne quelques conseils pour y faire face.

La chute de cheveux temporaire.

La chute de cheveux temporaire, qui est aussi appelée alopécie non cicatricielle, se produit souvent lorsqu’il y a un déséquilibre dans le corps. Un stress, de la fatigue, une maladie, des carences, un déséquilibre hormonal, un régime peuvent être à l’origine de la chute de cheveux. Cette liste est loin d’être exhaustive.

Pour ce type de chute, la repousse n’est pas un problème car les follicules du cuir chevelu sont présents. Pour votre information, les follicules sont les cavités dans lesquelles les poils ou les cheveux prennent naissance. La solution est donc de chercher la source de la chute de cheveux en faisant une analyse de sang et/ou en examinant votre vie et voir ce qui a changé récemment. Il vous faudra environ 3 mois pour rétablir l’équilibre dans votre corps.

La chute de cheveux permanente.

La chute de cheveux permanente ou alopécie cicatricielle est plus délicate. Dans ce cas, le cuir chevelu cicatrise et bloque le follicule. Voici 2 types différents de chutes permanentes :

L’Alopécie de traction.

Cette alopécie est due à des coiffures qui exercent une tension excessive sur le cuir chevelu. Les tresses, tissages ou chignons trop serrés sont souvent à l’origine de l’alopécie de traction. À force de tirer, les cheveux se cassent, sont arrachés et le cuir chevelu finit par cicatriser et bloquer ainsi les follicules pileux. Il est à noter aussi que les défrisants, les colorants ou les autres produits chimiques favorisent la chute de cheveux, surtout à partir d’un certain âge, période pendant laquelle les cheveux cheveux sont plus fragiles. Cette agression permanente du cuir chevelu cause également à terme une cicatrisation donc, une alopécie qui passe de temporaire à permanente.

L’alopécie androgénique.

L’alopécie androgénique est génétique et produite par le corps à partir d’un certain âge. Aujourd’hui, il est de plus en plus fréquent de la voir chez les plus jeunes. Cette chute est plus répandue chez les hommes car elle est provoquée par des enzymes du corps qui transforment la testostérone, hormone masculine, en dihydrotestostérone (DHT), une hormone qui réduit le follicule capillaire. Cependant, l’alopécie touche aussi les femmes ; environ 1 femme sur 2  âgée de 80 ans et plus.

Les traitements pour lutter contre l’alopécie.

Chaque alopécie est différente. En cas d’alopécie de traction, il faut immédiatement arrêter toute coiffure qui tire sur les cheveux et masser régulièrement avec de l’huile de ricin qui favorise la pousse des cheveux.

Vous pouvez utiliser de lhuile de ricin qui fortifiera vos cheveux et favorisera la pousse.

Utilisez des produits de qualité qui ne vont pas agresser vos cheveux tels que la gamme Shea Moisture Jamaican Black Castor Oil.

Des marques telles que Shreyas Ayurveda proposent des traitements naturels qui favorisent la pousse des cheveux crépus, naturels ou défrisés.

Ensuite, consultez un dermatologue qui examinera votre cas et vous proposera un traitement adapté s’il s’agit d’une alopécie temporaire.

L’alopécie permanente est plus difficile à traîter. Certains recourent à la chirurgie esthétique avec la pose d’implants capillaire mais les coûts de cette intervention peuvent être très élevés.

 

4 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published.